Vous qui venez ici dans une humble posture
de vos flancs alourdis décharger le fardeau.
Veuillez quand vous aurez soulagé la nature,
Et déposé dans l'urne un modeste cadeau.
Epancher dans l'amphore un courant d'onde pure
Et sur l'autel fumant placer pour chapiteau
le couvercle arrondi dont l'auguste jointure
Aux parfums indiscrets doit servir de tombeau.

Merci et à bientôt

 

 

Si vous trouvez que ces lieux sont propres et accueillants
n'hésitez pas à remercier vos hôtes..!! ..
Un clic = un vote

 

             

 

Accueil

 

...Texte recueilli chez une de nos amies...

© Mots Tendres